Feuilleton #Réversibilité des bâtiments EP.01 : qu’est-ce qu’un bâtiment réversible ?

Print Friendly, PDF & Email

Face aux nouveaux défis urbains et à la nécessité toujours croissante d’augmenter la production de logements neufs, les acteurs de l’immobilier font émerger une nouvelle notion, celle de « mutabilité » ou « réversibilité » des bâtiments.

Définitions

Qu’il s’agisse des architectes qui envisagent de nouveaux procédés constructifs facilement adaptables ou encore des promoteurs qui imaginent des programmes immobiliers évolutifs, c’est la transformation en cours de vie du bâtiment qui est au cœur de la réflexion.

Le mot « réversibilité » vient du latin « revertere » qui signifie « se retourner« . Ainsi, un bâtiment « réversible » serait un bâtiment capable de « se retourner« , de passer indifféremment d’un usage à un autre.

Concevoir un bâtiment réversible, c’est donc penser la transformation future, dès sa conception, d’un immeuble. Des constructions neuves pourront voir leur programme changer en cours de vie : un immeuble de bureau, pourra à un terme défini au préalable, devenir un immeuble de logement. Il s’agit également d’envisager un possible « retour en arrière » (par exemple bureau=>logement=>bureau).

Formes de réversibilité

Réversibilité de l’espace ou du bâti

Dans ce cas, c’est le bâtiment lui-même qui fait l’objet de la transformation. Par exemple, un immeuble de bureaux transformé en immeuble d’habitation.

Réversibilité du foncier

Un terrain peut faire l’objet d’un usage temporaire et retrouver ensuite son usage initial. Dans ce cas, les éléments de bâtis prévus pour l’usage temporaire sont démontables.

Réversibilité de la constructibilité

Dans ce cas, il s’agit plutôt d’opérations d’extension dont la destination n’est pas la même que l’immeuble existant.

Objectifs

L’objectif poursuivi est double :

  1. se positionner dans une logique de « réutilisation du bâtiment« , ce dernier n’ayant pas besoin d’être démoli puis reconstruit (avec l’économie évidente en matériaux),
  2. d’anticiper les besoins futurs en logement d’une commune, tout en rentabilisant dans un premier temps la construction bâtiment en l’exploitant en immeuble de bureaux.

Néanmoins, la « réversibilité » du bâti se heurte à de nombreuses difficultés juridiques que nous vous proposons de détailler dans les épisodes suivants.

A suivre EP.02 : « les documents d’urbanisme face à la réversibilité du bâti« .

Please follow and like us:
error