Publication du 4ème rapport de suivi de la Charte pour l’efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés @PlanBatiment @IFPEB @OID_officiel ‏

Éditorial du rapport

« Cinq ans de dynamique volontaire réussie!

L’actualité des derniers mois nous rappelle, une fois de plus, que le réchauffement climatique est à l’œuvre et qu’il est plus que jamais nécessaire d’engager une profonde transformation de notre société. Pour y parvenir, des politiques publiques ambitieuses, dans la durée, doivent accompagner la métamorphose de l’ensemble des pans de notre économie.

Dans le secteur du bâtiment, un nouveau plan de rénovation énergétique a été présenté par le Gouvernement au printemps 2018: il fait de la rénovation énergétique du parc tertiaire, spécialement du parc public, une priorité qui se traduit par la consolidation de l’obligation progressive de rénovation de l’ensemble du parc à l’horizon 2050 et par un soutien aux démarches volontaires des acteurs.

Sans attendre, le secteur immobilier a fait preuve d’exemplarité: voilà maintenant cinq ans que de grands acteurs du parc tertiaire public et privé ont manifesté leur volonté de s’engager sans tarder dans la rénovation énergétique de leurs actifs.

Cette dynamique d’envergure, initiée par le Plan Bâtiment Durable et portée par la charte pour l’efficacité énergétique et environnementale du parc tertiaire, n’a cessé, au fil des mois, de se renforcer: près de 130 acteurs publics et privés se sont engagés, avant même l’entrée en vigueur de l’obligation réglementaire, à améliorer l’efficacité énergétique des actifs qu’ils détiennent, gèrent ou utilisent.

Au-delà de cet engagement, les signataires rendent compte régulièrement des progrès réalisés et des difficultés rencontrées. Ces retours d’expérience ont permis la réalisation de trois premiers rapports de suivi; ce quatrième rapport, conduit par l’Institut Français pour la Performance du Bâtiment (IFPEB) et l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID) prolonge l’exercice.

Depuis le dernier rapport de suivi, un nouvel élan a été donné à la dynamique volontaire d’engagement en proposant aux acteurs une adaptation de la charte, ouverte à la dimension environnementale : ainsi, depuis 2017, les signataires sont invités à appréhender l’empreinte carbone de leurs actifs et à témoigner de leur recours aux énergies renouvelables.

C’est donc à la fois de l’engagement en matière d’efficacité énergétique et de l’ouverture à cette dimension environnementale que rend compte ce nouveau rapport: que les contributeurs et les rédacteurs en soient remerciés.

Je veux cependant rappeler à l’ensemble des signataires de la charte qu’ils se sont engagés à rendre compte de leur action à l’occasion de ce suivi régulier: nous avons besoin que l’ensemble des signataires de la charte jouent jeu collectif du partage d’expérience.

Enfin, à l’heure où la loi ELAN vient confirmer l’obligation d’amélioration énergétique du parc tertiaire et où la co-construction du «décret tertiaire» avec les professionnels vient d’être remise sur le métier, les enseignements de ce quatrième rapport de suivi de la charte tertiaire éclairent utilement le débat: une dynamique résolument engagée qui éclaire les travaux réglementaires en cours, voilà un bilan d’étape réussi pour notre charte tertiaire! »

Philippe PelletierPrésident du Plan Bâtiment Durable

Lire la suite du rapport –> ICI